Nous avons testé le DJI Mini 3 Pro, le drone le plus petit et le plus complet

Temps de lecture : 4 minutes

Mise à jour le 13 août, 2022 par Metaverse

DJI Mini 3 Pro

L’appareil est conçu pour les utilisateurs qui recherchent un bon drone sans avoir à payer trop cher. Il ne pèse même pas 300 grammes. DJI possède d’innombrables drones de toutes sortes, les moins connus sont les professionnels destinés aux entreprises, et puis il y a les consommateurs. Dans ce dernier, on peut trouver trois variantes, l’Air, le Mavic, le Mavic Mini et le FPV, chacune d’elles est adaptée à un type d’utilisation.


Top des ventes cette année

La vedette est le Mavic 3, que nous avons déjà testé de manière intensive, un drone pour photographes professionnels, robuste et qui permettra d’obtenir de bonnes images en toute circonstance. Bien sûr, en raison de son poids de 900 grammes et de son volume, ce n’est pas un petit appareil portable. La double caméra que DJI a installée est l’une des meilleures que nous allons voir dans un drone, une caméra Hasselblad avec 4/3 CMOS et 20 mégapixels, vidéo 5.1K et une deuxième caméra comme téléobjectif avec un zoom hybride 28x.

 

La stabilisation à 3 axes maintient les images parfaitement alignées avec l’horizon, quelle que soit l’inclinaison du drone. Mais ce n’est pas tout, sa construction lui permet d’atteindre de grandes altitudes et distances, en plus de résister à des vents quasi-ouragans, on le dit par expérience.

Mais si on parle de consommation, pour un utilisateur occasionnel, c’est-à-dire celui qui se dit « je prends le drone au cas où » et non « je vais prendre le drone pour prendre des photos », le Le Mini 3 Pro est parfait grâce à ses 249 grammes de poids, sa taille réduite et son niveau d’automatisation ; un excellent drone pour toute utilisation.

Beaucoup ont critiqué le Mini 3 Pro pour ne pas être une grande amélioration par rapport au Mini 2. Il est vrai que dans l’image, nous n’allons pas remarquer beaucoup de différence, ni dans l’autonomie et le poids est le même. Mais le design a radicalement changé, cela montre que DJI a repensé le Mini à partir de zéro. Même les supports d’hélice peuvent être dépliés de manière interchangeable sans ordre prédéterminé, pas comme sur le Mini 2.

Cela peut vous intéresser :   Comment convertir de la musique , vidéo de youtube en mp3 ?

Sans grande amélioration de l’appareil photo et peu d’autonomie

Bien que sa construction extrêmement légère, pour éviter la réglementation AESA et ne pas avoir besoin d’une licence, puisse sembler un peu fragile, ce n’est qu’en apparence. Au cours de ces semaines où nous l’avons utilisé, nous l’avons écrasé plusieurs fois et il a parfaitement résisté aux chutes. Bien sûr, le poids travaille contre lui avec le vent et cela n’a rien à voir avec le 3, les fortes rafales vont probablement l’entraîner.


La batterie de 2 453 mAh est censée donner 34 minutes d’autonomie, mais en pratique, elle dépasse légèrement les 20 minutes, comme cela se produit dans d’autres drones, le vent, en plus de la marge de sécurité, réduit considérablement l’autonomie.

Le capteur est un CMOS 1/1,3 pouce qui fournit des images de 12,1 ou 48 mégapixels et une vidéo 4K 60fps. Un peu mieux que le Mini 2, mais pas un saut substantiel. Le DJI Mini 3 Pro dispose d’un mode professionnel et d’un format RAW, mais les meilleurs sont les prises de vue automatiques telles que Quickshots ou Mastershots, qui en se concentrant sur un objet feront une série de vidéos, avec de très bons résultats. La vidéo et les images nous ont agréablement surpris, même si nous attendions un peu plus du HDR en photographie et en vidéo rétroéclairée.

La technologie pour vous suivre

L’un des aspects les plus récents que DJI a inclus et que nous avons le plus apprécié en ce qui concerne le Mini 2, est la technologie de « suivi », « suivez-moi » ou de suivi, où le DJI Mini 3 Pro fait du bon travail, mais ce qui reste loin du Mavic 3.

La plupart des plaintes des Mini 1 et 2 concernaient l’absence de l’option de suivi des drones, c’est-à-dire que la sélection d’un objet serait en mesure de le suivre pendant l’enregistrement vidéo. Le Mini 3 Pro est capable de le faire grâce au système anti-collision composé de deux caméras avant et de deux caméras inférieures, de sorte qu’il ne couvre que lorsqu’il avance.

Cela peut vous intéresser :   Sécurité : les meilleurs gestionnaires de mots de passe sécurisés

Ce système APAS 4.0 cessera d’éviter les collisions en mode manuel, mais il s’arrêtera également en modes automatique et de suivi. De plus, il évite les obstacles, et il le fait étonnamment bien. Si le Mini rencontre des branches, des arbres ou d’autres objets sur la route, il les contournera, tant que la cible ne disparaît pas trop longtemps et que la lumière est adéquate. Dans les endroits peu éclairés, ou avec le soleil en face, le système de suivi n’est pas aussi efficace. Lors des tests, nous avons suivi des personnes à vélo ou en bateau, et le résultat était bon, même à moyenne/haute vitesse, avec des virages et en forêt, le Mini 3 Pro ne se détachait pas de la cible.

C’est le contrôle

Le DJI Mini 3 Pro se décline en deux options, une qui comprend le DJI RC Smart Controller, avec un écran de 5,5 pouces, 700 nits de luminosité et 390 grammes pour 999 euros, et une autre avec le RC-N1 qui comprenait déjà le Mini 2 pour 829 euros. Le DJI RC est un contrôleur assez volumineux, mais il vous évite d’avoir à connecter votre téléphone, ce qui signifie que vous pouvez utiliser le drone beaucoup plus rapidement.

La portée est de plusieurs kilomètres, mais en pratique, outre le fait qu’il est illégal de perdre de vue le drone, cela se traduit par quelques centaines de mètres. Le DJI RC Smart Controller, une nouveauté de la série Mini, nous a laissé une sensation douce-amère, c’est un contrôle pratique, mais en même temps compliqué à manipuler. Il nous manque des choses comme la serrure à clé ou un tutoriel pour passer les images du drone au contrôleur.

Si vous êtes une personne active, avoir un drone dans un format minuscule avec 249 grammes de poids et un suivi intelligent, peut faire de ces prises de vue à vélo, à voile, à pied ou à ski quelque chose d’unique, presque professionnel. Un nouveau point de vue différent de la GoPro classique, avec une excellente qualité d’image, une stabilité et une extrême facilité d’utilisation.

Marie F
J'ai à cœur d’informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l’actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu’il se passe dans le monde au jour le jour.