Nous avons testé le Realme GT Neo3, le premier téléphone qui peut être chargé en cinq minutes

Temps de lecture : 4 minutes

Mise à jour le 11 juin, 2022 par Metaverse

Realme GT Neo3

Le terminal brille, en plus de sa batterie, pour être une option idéale pour ceux qui jouent à des jeux vidéo sur mobile.

Realme vient de présenter le GT Neo3 et le GT Neo 3T, deux nouveaux représentants de sa famille GT, ou Gran Turismo, avec un accent clair sur la puissance. Les deux seront en vente le 15 juin. Le GT Neo3 se distingue par une caractéristique particulière, la charge rapide de 150 W, ce qui signifie qu’avec seulement 5 minutes de branchement, le téléphone récupérerait 50 % de la batterie de 4 500 mAh, étant le premier sur le marché avec cette capacité.

Chez ABC, nous l’avons testé, et, en effet, la différence de charge avec le reste des terminaux est abyssale, six fois plus rapide que, par exemple, celle du Samsung Galaxy S22, ce qui nous permet d’oublier pratiquement de manquer de batterie, ou celle de laisser la borne branchée toute la nuit.

Pour que la charge rapide soit sûre, Realme a augmenté la taille du dissipateur thermique de 20 % par rapport au modèle précédent, et même avec les températures que nous connaissons à Madrid ces jours-ci, nous n’avons pas remarqué qu’il chauffe plus que les autres téléphones. Dans tous les cas, le GT Neo 3 avertit toujours de la possibilité de surchauffe.

La plupart se préoccuperont de savoir si les 150 W pourraient réduire la durabilité de la batterie en dessous des 800 cycles de charge habituels, ou deux ans et demi d’utilisation. Pour résoudre ce problème, Realme a installé une puce de sécurité, qui permet au GT Neo3 d’atteindre 1 600 cycles de charge, ce qui signifie qu’il restera au-dessus de 80 % de sa capacité pendant plus de quatre ans. Bien entendu, le chargeur 150W est inclus dans la boîte et a passé avec succès divers tests de sécurité d’entreprises extérieures à Realme.

Le GT Neo3 lance non seulement la charge rapide la plus élevée du marché, mais également le processeur SoC Dimensity 8100 de MediaTek, qui arrive pour la première fois en Europe avec une augmentation discrète de 20 % des performances par rapport au modèle précédent.

Cela peut vous intéresser :   Seo : Qu'est-ce que le référencement et comment ça marche pour être numéro 1 dans les moteurs de recherche

Le processeur est capable de rivaliser avec le processeur haut de gamme Snapdragon 8 gen 1 de Qualcomm . Cela fait du nouveau mobile Realme l’un des téléphones les plus puissants du marché et avec les meilleures performances, sans baisse de vitesse d’aucune sorte. En traitement multicœur sur GeekBench, les résultats sont proches des 4 000 points, au-dessus des téléphones équipés du Snapdragon 8 Gen 1, comme l’Oppo Find X5 Pro (3 300) ou le Xiaomi 12 Pro (3 700).

La quantité de mémoire selon le modèle serait comprise entre 8 et 12 Go. Le GT Neo 3T, le petit frère du terminal, embarque un modeste Snapdragon 870 et 8 Go de RAM, un processeur que l’on a déjà vu dans d’autres téléphones comme le Poco F3 de Xiaomi . C’est un processeur de milieu de gamme, qui a parfaitement fonctionné lors des tests, et qui gère le téléphone en douceur, mais il est loin du Dimensity 8100.

La caméra faiblit

Côté design, Realme a cherché à se différencier. Le boîtier simule la carrosserie d’une voiture de course, ce qui nous a plu. L’écran AMOLED FullHD+, HDR10+ et 120hz refresh de 6,7 pouces est conçu avant tout pour les gamers , afin que leur expérience soit la plus immersive possible. Pour lui donner un hic, il manque un peu de luminosité en extérieur, et il existe évidemment de meilleures dalles sur le marché, mais cela reste un bon écran dans son segment milieu de gamme. L’échantillonnage tactile de l’écran est de 1 000 Hz, encore une fois, conçu pour les jeux vidéo, donc la réponse est instantanée.

Quant à l’appareil photo, dont il faut se souvenir n’est pas le point fort de ce téléphone, puisqu’il a été conçu pour les joueurs, et non pour la photographie, nous avons un capteur Sony IMX776 que nous avons déjà vu dans d’autres terminaux, comme le GT2 Pro, et trois objectifs qui sont déjà un classique chez Realme, un principal de 50 mégapixels, un grand angle de 8 et un macro 2. L’ensemble donne un bon résultat mais n’améliore rien de ce que nous avions déjà vu si nous parlons de Realme .

Cela peut vous intéresser :   Pourquoi Xbox a-t-elle rejeté une proposition de faire des jeux vidéo sous une licence Marvel ?

Le capteur Sony va nous donner un bon résultat, tout comme il l’a fait dans le GT2 Pro, avec de bons détails d’image, et un mode nuit avec un résultat d’assez bonne qualité. Quant à l’ultra grand angle, les images sont assez justes, avec quelques distorsions sur les bords. La macro n’est qu’un témoignage, un objectif peu utile, qui sert plus de remplissage qu’autre chose.

Aussi une tablette

Le Realme Gt Neo3 est l’un des téléphones les plus intéressants du milieu de gamme, avec une grande puissance et une charge de 150 W, parfait pour les joueurs. Realme a préparé deux éditions spéciales, Dragon Ball et Naruto, malheureusement seule la première arrivera en Europe à un moment donné. Le prix évolue à 699,90 euros.

Nous avons également testé la nouvelle tablette de Realme, la Pad Mini, avec un écran de 8,7 pouces, un processeur Unisoc T616, des capacités 4G, un stockage de 32 et 64 Go, mais avec une extension MicroSD qui ne pèse que 373 grammes. Une tablette qui a été l’une des meilleures ventes sur Amazon grâce à son prix réduit de 159 euros.

Ce qui nous a le plus plu, c’est son design en aluminium, probablement parce qu’il nous rappelle un gros iPhone. Du fait de sa juste puissance, et de l’écran LCD, la destination principale de cette tablette est clairement la consommation de contenu multimédia, pour regarder Netflix ou YouTube, grâce à la connexion 4G, la batterie de 6 400 mAh et la possibilité d’agrandir l’espace à l’aide de cartes mémoire. Les caméras, avant et arrière, respectivement de 5 et 8 mégapixels, sont très justes pour passer un appel vidéo ou prendre une photo. Le Realme Pad Mini est parfait pour regarder nos séries préférées pendant ces longs voyages d’été.

Metaverse
Écolo-engagée, amoureuse de la communication 2.0. Je suis chargée de marketing digital. Ma passion depuis toujours : l’écriture ! Ce métier s’est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge, j’adore enquêter, trouver des informations que d’autres n’ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon cœur. Passionné depuis toute petite par l’écriture et de nature très curieuse, je m’intéresse à tous les sujets !