Neurostimulateur sans fil pour le traitement des maladies neurologiques à domicile

Temps de lecture : 3 minutes

Mise à jour le 4 juin, 2022 par Metaverse

Une équipe de chercheurs développe la première plateforme de soins à distance intégrée et sans fil pour les patients atteints de maladies neurologiques.

Les troubles neurologiques, qui vont de la dépression chronique, la migraine, la méningite, l’épilepsie, la maladie de Parkinson à la démence, ont touché quelque 1 000 millions de personnes dans le monde en 2007, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Des années plus tard, ce chiffre s’est multiplié avec le vieillissement de la population, les maladies neurologiques étant l’une des pathologies les plus fréquentes dans le monde.

Beaucoup de ces maladies sont incurables, mais il existe des traitements qui parviennent à arrêter la détérioration, à prévenir les épidémies ou à atténuer les symptômes. L’un de ces traitements est la neuromodulation , un type de thérapie dans lequel des électrodes sont placées dans la zone endommagée du cerveau pour l’activer avec de petits chocs électriques. Au sein de ces neuromodulations, nous trouvons la stimulation cérébrale profonde pour traiter la maladie de Parkinson, la stimulation de la moelle épinière pour la douleur chronique et la stimulation des ganglions de la racine dorsale. [bannière-DFP_1]

Actuellement, un patient qui subit ce traitement a besoin de quelques semaines de consultations avec son neurologue pour adapter l’intensité du champ électrique et la zone où il impacte. Jusqu’à présent, par exemple, un patient atteint de la maladie de Parkinson qui subissait une procédure de stimulation cérébrale profonde, passait quelques semaines à se rendre à la clinique pour adapter la charge électrique afin d’atténuer au maximum les tremblements ou les difficultés de mouvement.

Cette plateforme permet au médecin de surveiller les signaux neuronaux des patients, d’observer leur situation et de pouvoir adapter sans fil l’appareil

Pour que les patients n’aient pas à se rendre chez le médecin les premières fois, ni à attendre qu’un neurologue le réajuste à chaque fois qu’il est désajusté, une équipe de l’Université du Queensland  a développé une plateforme de soins qui permet aux patients pour accéder à un traitement de n’importe où dans le monde.

Cela peut vous intéresser :   Du WiFi public au danger du bizum : astuces pour ne pas se faire pirater cet été

Concrètement, il s’agit d’électrodes insérées chirurgicalement dans le cerveau et dont la stimulation électrique est administrée par l’intermédiaire d’un stimulateur cardiaque surveillé par un médecin grâce à une plateforme numériqueCette plateforme permet au médecin de surveiller les signaux neuronaux des patients, d’observer leur situation et de pouvoir adapter l’appareil sans fil. [bannière-DFP_4]

Comme le soulignent les chercheurs dans l’étude publiée dans la revue Nature , l’interface à distance permet aux médecins et aux patients d’interagir depuis leurs propres contrôleurs qui sont connectés soit par Wi-Fi, soit par connexion mobile, ce qui permet au médecin d’ajuster simultanément la thérapie et définissez des paramètres numériques tout en parlant au patient où que vous soyez.

« Au cours des premières semaines d’un lancement limité sur le marché, nous avons organisé 858 sessions de soins à distance et maintenu un taux de réussite élevé et élevé »

“Au cours des premières semaines d’un lancement limité sur le marché, nous avons mené 858 séances de soins à distance et maintenu un taux de réussite fort et élevé”, déclare le professeur Peter Silbum du Queensland Brain Institute et coordinateur de l’étude dans un communiqué de presse. Le test a été réalisé auprès de dix sujets, qui ont pu se connecter avec succès en téléconsultation avec leur médecin. Ce dernier était capable de moduler une variété de paramètres de programmation, y compris l’amplitude, la fréquence, la largeur d’impulsion et la sélection de contact (longitudinale, radiale et directionnelle) en temps réel simultanément avec l’évaluation audiovisuelle. Cela a permis d’établir des liens non seulement à partir de la consultation, mais aussi de différents endroits et facilite un traitement plus personnalisé avec des décisions basées sur des données simultanées.

Cela peut vous intéresser :   'Stray', le jeu vidéo du chat perdu dans une ville mystérieuse, a déjà une date de sortie

“Au fur et à mesure que nous en découvrirons davantage sur les biomarqueurs dans les troubles liés au cerveau, nous affinerons les systèmes de neuromodulation pour améliorer le traitement des troubles neuropsychiatriques tels que la dépression, le trouble obsessionnel-compulsif, l’anorexie et le syndrome de Tourette, pour n’en nommer que quelques-uns”, conclut Professeur Siburn.

Metaverse
Écolo-engagée, amoureuse de la communication 2.0. Je suis chargée de marketing digital. Ma passion depuis toujours : l’écriture ! Ce métier s’est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge, j’adore enquêter, trouver des informations que d’autres n’ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon cœur. Passionné depuis toute petite par l’écriture et de nature très curieuse, je m’intéresse à tous les sujets !