Le plan de Zuckerberg pour sauver Facebook est de copier TikTok

Temps de lecture : 2 minutes

Mise à jour le 17 juin, 2022 par Metaverse

Le réseau social va commencer à donner plus d’importance dans le ‘feed’ aux vidéos et contenus créés par d’autres utilisateurs que l’internaute n’a pas à suivre, selon ‘The Verge’.

Facebook veut être compétitif sur le long terme, et pour ce faire, il essaie d’adapter son algorithme pour qu’il se comporte davantage comme TikTok , la populaire application vidéo chinoise. Selon ‘ The Verge ‘, un média qui a eu accès aux documents internes du réseau social, la plateforme de Mark Zuckerberg travaille pour que les utilisateurs consomment plus de contenu dans leur ‘feed’ à partir de sites qu’ils ne suivent pas au lieu de prioriser le contenu partagé par ceux que vous connaissez. La société pourrait également inverser la scission de Messenger et Facebook.

Le but ultime de ces changements est de faire à nouveau de Facebook une plateforme attractive pour les jeunes utilisateurs , ce qui n’avait pas été fait depuis longtemps.

Le service a déjà commencé à prendre des mesures dans ce sens avec l’incorporation des vidéos Reels à Instagram, qui il y a quelques mois à peine ont également atterri sur Facebook.

Selon les médias américains, à l’avenir, la page principale de Facebook ressemblera à ceci : “L’onglet principal deviendra une combinaison de Stories et de Reels en haut, suivis de publications que son moteur de découverte recommande à la fois de Facebook et d’Instagram ”.

Le but ultime de Meta est que Facebook, comme Instagram ou TikTok, devienne une plate-forme qui entre par les yeux de l’utilisateur et parvient à le garder accroché, en défilement, aussi longtemps que possible.

Cela peut vous intéresser :   'Exoprimal' : le jeu d'action inattendu, mecha et dinosaures dévoile ses modes multijoueurs

Meta n’a jamais eu de problème pour reproduire les fonctionnalités de la concurrence afin d’améliorer ses services. Du moins, depuis que Snapchat -le service auquel l’idée des “histoires” a été empruntée- a décidé de ne pas faire partie du conglomérat de réseaux sociaux, et que les États-Unis -en particulier la Federal Trade Commission- ont commencé à étudier de près la prétendue pratique monopolistiques de l’entreprise, ce qui rend difficile pour elle de faire des offres économiques pour acquérir de nouveaux services et plateformes auprès de la concurrence.

Fixation Facebook avec TikTok

L’entreprise ne doute pas que, pour continuer à générer de gros profits à l’avenir grâce à l’activité publicitaire, sa plus importante, il est essentiel d’attirer l’attention des jeunes utilisateurs et de les convaincre d’utiliser Facebook. Outil qui, pendant longtemps, leur a semblé de travers. Il ne faut pas oublier que les revenus générés par les publicités sont le pilier du monde virtuel appelé le métaverse que Zuckerberg est déterminé à construire. Une nouvelle réalité qui, au moins pour les cinq prochaines années, continuera de causer des pertes millionnaires à l’entreprise.

La méta-fixation avec TikTok n’est pas nouvelle. Zuckerberg affirmait déjà il y a quelques mois que “l’appli” chinoise était “l’un des concurrents les plus efficaces” qu’il ait affronté tout au long de sa carrière. L’entreprise américaine a même engagé une agence chargée de développer une campagne de diffamation contre la plateforme préférée des jeunes. Interrogé sur cette affaire, Meta a simplement déclaré à ABC que “toutes les plateformes, y compris TikTok, devraient faire l’objet d’un examen minutieux compatible avec leur succès croissant”.

Cela peut vous intéresser :   De l'iPhone 14 à ses premières lunettes connectées : les appareils qu'Apple présentera avant 2023
Metaverse
Écolo-engagée, amoureuse de la communication 2.0. Je suis chargée de marketing digital. Ma passion depuis toujours : l’écriture ! Ce métier s’est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge, j’adore enquêter, trouver des informations que d’autres n’ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon cœur. Passionné depuis toute petite par l’écriture et de nature très curieuse, je m’intéresse à tous les sujets !